Actualités de la semaine

Tableau_02.09.2019.JPG

Monde : la croissance américaine reste solide grâce aux dépenses des ménages.

La consommation reste dynamique aux États-Unis (+0,4% en juillet, après +0,2%), soutenue par la solidité de l’emploi. Cette semaine, les créations d’emploi sont attendues de nouveau en forte hausse en août (165 000 nouveaux postes, comme en juillet), permettant au taux de chômage de rester historiquement bas (3,7%). Pourtant, les salaires n’accélèrent pas. Ils sont attendus en léger ralentissement à 3% en glissement annuel (après 3,2%). Les prix suivent la même tendance : l’inflation, calculée par le déflateur des dépenses des ménages hors alimentation et énergie, est restée stable à 1,6% en glissement annuel en juillet. En Chine, la confiance des industriels continue de se dégrader avec l’intensification de la guerre commerciale ; l’indice PMI manufacturier a perdu 0,2 point en août à 49,5.

Zone euro : le modèle allemand résiste mal à la guerre commerciale.

L’inflation est restée stable en août, à 1% en glissement annuel sur l’ensemble de la zone euro. Hors alimentation et énergie, elle stagne à 0,9%. C’est bien loin de l’objectif de la BCE (proche mais inférieur à 2%) et de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire sont attendues la semaine prochaine. Mais le Comité des Gouverneurs semble loin d’être unanime sur les outils à utiliser. Alors que M. Draghi évoquait en juillet un nouveau programme d’achats d’actifs, les gouverneurs allemand et néerlandais s’y sont récemment déclarés peu favorables. Ils soutiendraient en revanche une baisse du taux de dépôts, déjà à -0,40%. La croissance allemande a été confirmée en recul de 0,3% annualisé, affectée par la guerre commerciale et les incertitudes du Brexit. L’investissement a reculé de 0,5% et les exportations ont chuté de 5,3%. Après une forte hausse en début d’année, la consommation a été plus modeste (0,4%). Les enquêtes de confiances (IFO, PMI) indiquent un niveau d’activité encore très dégradé au 3ème trimestre. Cette semaine, la production industrielle est attendue en légère hausse en juillet (0,4%), mais après un mois de juin très faible (-1,5%). En Italie, le Parti Démocrate et 5 Étoiles ont trouvé un accord pour former un nouveau Gouvernement, mené par G. Conte, le 1er Ministre sortant. Le pays évite ainsi, dans l’immédiat, l’organisation d’élections anticipées. Les marchés ont bien accueilli cette nouvelle : les taux 10 ans italiens baissaient de 32pb sur la semaine, pour s’établir à 0,99%.

France : la croissance n’a pas ralenti au 2ème trimestre.

La croissance française semble mieux résister que celle de ses voisins européens : elle a été révisée en hausse à 1,3% annualisé au 2ème trimestre (1% en 1ère estimation). L’investissement reste solide (3,6%) et le commerce extérieur a contribué positivement. La consommation est plus modeste (0,9%), mais pourrait accélérer sur les prochains trimestres. En effet, les mesures « gilets jaunes » ont entraîné une forte hausse des revenus en début d’année, qui a été en grande partie épargnée. Le taux d’épargne a baissé un peu au 2ème trimestre (à 14,8%) ; mais il reste largement supérieur à sa moyenne de 2018 (14%) et pourrait donc baisser un peu pour financer des dépenses supplémentaires des ménages. Le ralentissement de l’inflation contribue également au pouvoir d’achat : elle est tombée à 1,1% en glissement annuel en août. En juillet, les dépenses de consommation en biens des ménages ont progressé de 0,4% (après -0,2%). Selon l’enquête de l’INSEE, les industriels ont revu en baisse leurs anticipations de dépenses d’investissement pour 2019, mais ils prévoient toujours une hausse (+6%). L’investissement serait particulièrement soutenu dans le secteur de l’automobile.

Graphique de la semaine : plus de 70% des obligations en euros ont un taux négatif

Répartition des encours des obligations en euros classées valeurs d'investissement par niveau de rendement

Valeur d'investissement : notation supérieure à BB+, encours total : 10 300 Mds€)

Graphique_02.09.2019.jpg

Sources : Bloomberg, AG2R LA MONDIALE

Avertissement : Ce document original est la propriété du groupe AG2R LA MONDIALE. Toute reproduction ou cession sans l’accord de son auteur est interdite. Non contractuel, ce document n'est ni un conseil fourni, ni une consultation et ne peut engager la responsabilité du Groupe en cas d'exploitation. L'ensemble des informations contenues dans ce document peut être amené à changer sans avertissement préalable. Les performances citées ont trait aux années passées et les prévisions ont un caractère purement heuristique. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.