Actualités de la semaine

Tableau_16.07.2018.JPG

Monde : la Chine a accéléré au 2e trimestre.

La guerre commerciale se poursuit, avec une menace de droits de douane américains de 10% sur 200 mds $ d’importations chinoise, s’ajoutant aux droits de 25% sur 50 Mds. Cela constituerait une taxe sur les consommateurs américains (et une hausse des prix) de 33 Mds $ en année pleine, soit 0,2% de la consommation totale, hors effets d’absorption par les distributeurs et la baisse possible du renminbi. Certes l’inflation américaine (calculée par les prix à la consommation) a accéléré à 2,9% en glissement annuel en juin. Mais l’inflation hors alimentation et énergie est à 2,3% et serait peu affectée par ce choc. Cette semaine, les données mensuelles devraient confirmer le rebond de la croissance au 2ème trimestre. Les ventes au détail sont attendues en progression de 0,6% (après 0,8% en mai). La production industrielle augmenterait de 0,5% (après -0,1%). En Chine, le PIB a accéléré à 7,4% annualisé au 2ème trimestre, après un début d’année plus faible. Le commerce extérieur a été dynamique en juin : les exportations ont progressé de 11,3% en glissement annuel et les importations de 14,1%. L’inflation reste modeste (1,9% en juin). Au Royaume-Uni, la production industrielle a reculé de 0,4% en mai, après déjà -1% en avril. Mais selon le nouveau chiffre mensuel de PIB publié par l’institut national de statistiques, cette baisse aurait été compensée par la progression du secteur des services. Le PIB progresserait de 0,3% en mai, suggérant une accélération de la croissance au 2ème trimestre.

Zone euro : l’accélération de l’inflation est uniquement due à la hausse des prix pétroliers.

Sous l’influence du rebond allemand (+2,6%), la production industrielle de la zone euro a progressé de 1,3% en mai, avec +0,8% en Espagne et +0,7% en Italie. Cette reprise est trop tardive pour permettre une contribution significative de l’industrie à la croissance économique du 2ème trimestre ; mais elle laisse présager une accélération au 2e semestre. En juin, l’inflation a été confirmée à 2,1% en glissement annuel en Allemagne (après 2,2%), 2,3% en Espagne (après 2%) et 1,4% en Italie (après 1,4%). Ce sont principalement les prix pétroliers qui tirent l’inflation vers le haut ; hors énergie et alimentation, les prix ralentissent à 1,4% en Allemagne et 1% en Espagne.

France : Coupe du Monde : combien de points de PIB ?

En mai, la production industrielle a reculé de 0,2%, affectée par la baisse de l’activité manufacturière (-0,6%). C’est le 3ème mois consécutif de déclin : l’industrie contribuera de nouveau négativement à la croissance du PIB au 2ème trimestre. L’enquête de la Banque de France indique un rebond de l’activité en juin, qui se poursuivrait en juillet. L’activité est meilleure dans les services et la construction. La croissance du PIB resterait modeste au 2ème trimestre (1,2% annualisé selon la Banque de France). En juin, l’inflation a été revue en légère baisse, à 2% en glissement annuel, contre 2,1% en première estimation. L’inflation a fortement accéléré ces derniers mois, réduisant le pouvoir d’achat des ménages. Cela tient à l’augmentation des prix de l’énergie, cumulant la hausse du pétrole et celle de la taxation. Hors énergie et alimentation, l’inflation reste faible ; elle a reculé à 0,8% en juin (après 1%). La Coupe du Monde de football a des effets positifs à court terme sur ... la Russie. La victoire en aura sans doute peu sur la consommation des français, qui ont déjà largement puisé dans leur épargne financière au 1e trimestre (tombée à 3,6%). La modération de l’inflation au second semestre sera le principal facteur de reprise. Les effets positifs à moyen terme (image de marque du Made in France, cohésion sociale, etc.) sont probables, mais peu quantifiables. 

Graphique de la semaine : victoire à la Coupe du Monde, un impact économique difficile à chiffrer

Victoires à la Coupe du Monde de football depuis 1930

Graphique_16.07.2018.png

Source : AG2R LA MONDIALE

Avertissement : Ce document original est la propriété du groupe AG2R LA MONDIALE. Toute reproduction ou cession sans l’accord de son auteur est interdite. Non contractuel, ce document n'est ni un conseil fourni, ni une consultation et ne peut engager la responsabilité du Groupe en cas d'exploitation. L'ensemble des informations contenues dans ce document peut être amené à changer sans avertissement préalable. Les performances citées ont trait aux années passées et les prévisions ont un caractère purement heuristique. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.